Tous les articles par Jean-Michel Boscher

Quelle est la durée d’un coaching ?

L’art d’optimiser son temps : savoir en utiliser pour en gagner

Même si le coaching est une prestation personnalisée et donc adaptée à chaque situation, la pratique révèle des aspects communs :

Le coaching de développement

Les rencontres entre le coach et coaché durent généralement d’1 à 3 heures.

Les missions de coaching s’échelonnent souvent sur une période de 3 mois à 1 an selon la périodicité des 4 à 10 séances (hebdomadaires, bimensuelles ou mensuelles) généralement programmées.

Le coaching ponctuel

1 à 3 séances peuvent parfois suffirent pour atteindre un objectif précis.

Le coaching d’équipe

Un coaching d’équipe peut se réaliser sur deux jours avec un suivi opérationnel.

duree_coaching


Et vous et nous ? L’équipe de SurfOnChange définit avec vous le nombre de séances, leur durée et leur échelonnement dans le temps en fonction du type de mission de coaching que vous souhaitez. Contactez-nous !

Avec SurfOnChange le coaching se déroule généralement sur moins de 6 mois.
Si vous souhaitez une suite : une fois la première mission de coaching terminée, nous pouvons définir avec vous un nouvel objectif pour une nouvelle mission de coaching.

Si vous hésitez encore, dites -nous ce qui vous retient, quelles questions vous vous posez, laissez-nous un commentaire ci-dessous ! Nous essaierons de vous répondre au mieux de votre intérêt. Et si vous avez eu recours au coaching, faites-nous part de votre expérience, cela servira à tout le monde.

Du pouvoir à la délégation

Et si nous parlions de quelque chose qui n’existe pas en soi, mais que l’humain crée de toute pièce chaque jour ? le pouvoir !

Le contexte : changement, inconnu, insécurité, peur, résistance …

« Une seule chose est stable, c’est le changement ». Vous avez sûrement déjà entendu ce dicton ? Tout change tout le temps, qu’on le veuille ou non. Il faudrait donc sans cesse s’adapter. Alors au lieu de subir ces mouvements dérangeants, est-ce qu’on ne pourrait pas plutôt  les choisir ? Choisir le changement et le créer, ne serait-ce pas simplement décider pour sa vie ?

Un humain qui vit une situation de changement dans laquelle il a la sensation de ne rien maîtriser avance vers l’inconnu, ce qui peut générer chez lui un sentiment d’insécurité. Continuer la lecture de Du pouvoir à la délégation

Coaching et pouvoir : choisir son coach

« Coach … préparateur mental … mental … l’esprit… , quelqu’un va contrôler mon esprit,  je ne vais plus être moi-même, je vais perdre le contrôle de ma vie … au secours,  je suis tombé dans une secte ! … »

… Ouf ! Je me réveille. Ce n’était qu’un cauchemar. Il est 7h00. Le réveil vient de sonner. Dans une heure et demie, j’ai mon premier rendez-vous avec un coach !… ah ! voilà le « pourquoi » de ce rêve ! …

… Bon ! réfléchissons. En gros, j’ai un peu la trouille ! Je vais rencontrer pour la première fois de ma vie quelqu’un qui a le pouvoir de…  enfin … qui est sensé m’aider dans ma vie professionnelle, d’après mon DRH…
… En tous cas, je sais que je ne veux pas qu’on me fasse parler de ce dont je n’ai pas envie. Je n’ai pas envie de dire tout ce que je pense. Je veux qu’on s’en tienne au professionnel, à rien d’autre…
… De toute façon, c’est moi qui décide … Même si pour lui le fonctionnement humain n’a pas de secret, il n’est pas question que quelqu’un ait du pouvoir sur moi ou m’influence dans une quelconque mesure ! »

Ce genre de scénario est courant. Peut-être l’avez-vous vécu vous-même ? Ou bien peut-être allez-vous le vivre prochainement ? Ce sera sûrement le cas si les choses ne sont pas claires avant de vous lancer dans cette forme d’accompagnement personnalisé. Alors regardons cela ensemble de plus près si vous le voulez bien !

La clairvoyance : indispensable au coach pour être efficace

La crainte ici, c’est bien d’être percé à jour sur ses fonctionnements, de perdre la sensation de contrôler les informations qui nous sont personnelles, que celles-ci sortent du cadre du coaching, de perdre le pouvoir sur soi, de ne plus maîtriser ses décisions.

Protection n°1 : le contrat

A la différence d’un thérapeute, le coach signe avec vous un contrat avec un objectif mesurable.
Le cadre de ce contrat de coaching est délimité dans la forme, le temps et le lieu. Libre à vous d’arranger cela avec le coach.

Protection n° 2 :  la confidentialité

Dans le cadre d’une entreprise, si cette dernière demande un reporting, celui-ci sera de votre ressort , le coach étant tenu par la clause de confidentialité. Cette clause ainsi que les engagements respectifs des parties, et la charte de déontologie seront inclus dans le contrat tripartite qui vous liera, vous, votre entreprise et le coach.
Seule la méthodologie vous échappe, car relevant de nombreux outils possibles et variés, elle est relative à la dextérité du coach.
Il en va de même dans le domaine sportif entre l’athlète, son commanditaire (entraîneur, sponsor, staff technique, …) et le préparateur mental.
Donc vous contrôlez la situation.


Vous avez les clés ! Nous vous aiderons à découvrir celle dont vous avez besoin en ce moment et où elle se cache en vous !

Protection n°3 : la Bienveillance du coach

« Une chose est sûre, un « vrai » coach sera  naturellement bien intentionné à votre égard. Son éthique et son intégrité sont sa carte de visite.
Donc, nous arrivons à un point crucial : le choix du coach ou du préparateur mental, et votre engagement dans un processus avec lui sont avant tout une affaire de confiance. Vous devez vous sentir en confiance, et le coach devrait vous exposer ses méthodes, sa gamme d’outils, vous parler de son engagement à vous orienter vers une autre personne plus compétente si le besoin s’en fait sentir. Il doit vous parler lui-même de la possibilité d’arrêter, de sortir du coaching à tout moment avec l’explication nécessaire.
Le coaching est avant tout un engagement envers vous-même.

Quel type d’influence pour quel bénéfice pour vous ?

Observons la notion d’influence. Si vous craignez d’être influencé par le coach ou le préparateur mental, vous avez raison. Il va vous influencer. C’est même pour cela qu’il se fera rémunérer. Car il va faire émerger de vous des angles de vues que vous n’envisagiez pas ; il peut vous surprendre en vous proposant de regarder à l’intérieur de vous d’une façon différente, inhabituelle, pour que …

  • vous trouviez de nouvelles solutions à vos situations gênantes,
  • vous deveniez créatifs dans vos relations,vous trouviez de la motivation à faire ce que vous faites par habitude,
  • vous mettiez plus de sens dans vos actions,
  • vous gériez différemment vos équipes,vous recueilliez davantage l’adhésion des équipes à vos projets,

… le tout dans un contexte sécurisé où vous ne prenez donc pas de risque.

Protection n°4 : L’expérience du coach –>  demandez-lui de vous raconter comment il en est arrivé à accompagner les autres.

Plus votre coach ou préparateur mental sera expérimenté donc compétent, plus il aura le pouvoir de vous aider et de vous accompagner. Son pouvoir est donc sa compétence qui réside en sa capacité à tirer la quintessence de l’expérience humaine … et sa compétence est votre garant. Un bon coach est une personne arrivée à maturité où le besoin de prouver n’est plus perceptible.

 Le coach va vous influencer au même titre qu’un baromètre ou un ciel gris et nuageux (tous deux annonciateurs de froid et de pluie) vous invite à vous couvrir et vous protéger.  Mais en réalité, c’est vous qui allez faire le choix de vous laisser influencer par ce que vous allez lire sur le baromètre ou voir dans le ciel. Cette influence vous permettra d’éviter de perdre du temps à revenir dans la journée chercher le nécessaire ou de vous enrhumer.    Nous faisons tous le choix de nous laisser influencer ou non par ce qui nous entoure : les gens, la météo, la nature, les médias. Tout est source d’information. Et après la perception d’une information nouvelle ou répétée, nous ne sommes plus jamais les mêmes. Nous n’avons d’autre choix que d’accepter cela. 

Un choix par sentiment de confiance

En fait , le coaching commence même avant d’avoir commencé ! car vous allez être obligé de faire confiance à vos ressentis, à votre conviction personnelle pour choisir votre coach : … « oui, c’est la bonne personne pour moi ! » Vous sentirez cela lors du premier échange avec elle ou lui. Soyez attentifs à « comment vous vous sentez, là, maintenant, en sa présence ? » Il ne s’agit pas simplement de vous sentir bien, mais de vous sentir en sécurité et de sentir qu’il a les moyens de vous accompagner sur le chemin du changement que vous avez choisi.  Nous ne parlons pas de logique mathématique, mais de relations humaines. C’est donc fin, subtil, intangible et subjectif.

Garantie à demander au coach : indispensable mais rare

Cela nous parait indispensable, bien plus que les pseudos diplômes, supervisions et accréditations. Vous devez demander au coach « quelle est sa pratique personnelle quotidienne ? »
En effet, le coaching, pour être pleinement efficace doit tenir compte de vous en tant qu’individu entier, complet, en tant que personne physique donc corporelle, en tant qu’individu conscient donc psychique, et aussi en tant qu’entité spirituelle c’est à dire animée de valeurs et de croyances quant à son sentiment d’existence. Votre coach a donc forcément une pratique quotidienne qui lui permet d’entretenir une relation équilibrée entre son corps, son mental, et son Esprit. Notre conseil : s’il ne peut le prouver ou le justifier, fuyez !

L’être humain en tant que trinité « coeur-corps-tête » est indissociable. Si votre coach n’est pas sur cette voie, il ne pourra vous y amener, et vos actes ne refléteront pas vos paroles qui ne correspondront pas à vos pensées.  Un coach qui n’aurait qu’une pratique physique serait aussi incomplet qu’un coach n’ayant qu’une pratique mentale ou qu’une idéologie spirituelle. Les 3 sont indissociables.

Faites-vous confiance pour choisir votre coach et ensuite décidez de lui faire confiance. Votre pouvoir réside aussi dans cette démarche. Et si vous voulez connaître notre vision des fondements de la notion de pouvoir … Suivez-nous

Coaching de commerciaux

Objectifs quantitatifs, qualitatifs, administratifs, vous connaissez, c’est votre quotidien, parfois depuis longtemps.
Mais le monde évolue vite, le marché aussi. Vous êtes toujours allé vite, parfois sans vous poser trop de questions.
Et voilà que vous sentez un décalage entre vous et votre job.

cameleon_renard
Commercial ou l’art de la métamorphose

Que vous soyez novice dans la profession ou vieux « briscard », il y a des tournants de carrière à négocier et ce que vous ressentez est tout à fait normal :

Vous êtes un jeune commercial et vous avez été  recruté. Ou vous êtes depuis un certain temps dans l’entreprise et vous n’avez toujours pas trouvé vos marques.

Pourtant vous avez une excellente formation, de la bonne volonté et du courage, mais vous n’arrivez pas à concrétiser par des ventes. Quelque chose bloque quelque part.

Si vous ne faites rien contre cela, vous allez sentir la pression s’accroître et vos moyens personnels diminuer dans la proportion inverse. Il est temps de réagir !

Nous pouvons vous aider à trouver ce qui vous entrave et à débloquer la situation pour que vous puissiez enfin vous épanouir dans votre job !

Vous êtes commercial confirmé en poste depuis plusieurs années. Vous avez de l’expérience, vous êtes rodés aux processus de vente. Vous avez même encadré et peut-être formé d’autres commerciaux. Et depuis peu, vous vous sentez un peu en perte de vitesse, les affaires ne tombent plus aussi facilement.

Après avoir remis les autres en question, notamment les clients, vous avez remis en cause ce que vous vendez, et maintenant, vous vous posez des questions sur vous-même.

Vous êtes cadre commercial confirmé, voire directeur commercial, votre carrière a déjà été couronnée de succès, mais vous avez perdu le sens de la motivation. Vos performances ne vont pas tarder à s’en ressentir si ce n’est déjà fait. Peut-être même avez-vous pris déjà un peu de distance sans que cela transparaisse ?

Vous vous posez des questions du genre :
« Dois-je continuer sur la même voie ?« ,
« 
Mais quoi faire d’autre ? » Quelle orientation prendre ?
« 
Est-ce que c’est encore pour moi ? » -« Dois-je rester ou partir ?« ,
« 
Mais si je reste , il faut que des choses changent, mais lesquelles, et comment m’y prendre ?« 


Dans chaque cas de figure, il est possible d’utiliser votre expérience et le contexte de votre situation pour construire un futur motivant. Ce coaching de commercial vous sera rapidement bénéfique et vous aidera à vous repositionner et donner toute votre mesure à votre job. L’avantage de ce coaching de commerciaux, il est individuel, personnalisé et … discret ! Personne n’est au courant que vous vous faites accompagner (sauf en cas de contrat tripartite avec votre DRH ou votre DC )

Contactez-nous !

(Et puis, pour tout vous dire, nous avons aussi une certaine expertise du business et de la stratégie commerciale !
… avec des outils
assez spéciaux et extrêmement performants, non enseignés dans les cursus classiques des grandes écoles. Pourquoi ne pas en profiter ? )

Quelle est la durée d’un coaching  ?

L’art d’optimiser son temps : savoir en utiliser pour en gagner

Même si le coaching est une prestation personnalisée et donc adaptée à chaque situation, la pratique révèle des aspects communs :

Le coaching de développement

Les rencontres entre le coach et coaché durent généralement d’1 à 3 heures.

Les missions de coaching s’échelonnent souvent sur une période de 3 mois à 1 an selon la périodicité des 4 à 10 séances (hebdomadaires, bimensuelles ou mensuelles) généralement programmées.

Le coaching ponctuel

1 à 3 séances peuvent parfois suffirent pour atteindre un objectif précis.

Le coaching d’équipe

Un coaching d’équipe peut se réaliser sur deux jours avec un suivi opérationnel.

 duree_coaching


Et vous et nous ? L’équipe de SurfOnChange définit avec vous le nombre de séances, leur durée et leur échelonnement dans le temps en fonction du type de mission de coaching que vous souhaitez. Contactez-nous !

Avec SurfOnChange le coaching se déroule généralement sur moins de 6 mois.
Si vous souhaitez une suite : une fois la première mission de coaching terminée, nous pouvons définir avec vous un nouvel objectif pour une nouvelle mission de coaching.

Si vous hésitez encore, dites -nous ce qui vous retient, quelles questions vous vous posez, laissez-nous un commentaire ci-dessous ! Nous essaierons de vous répondre au mieux de votre intérêt. Et si vous avez eu recours au coaching, faites-nous part de votre expérience, cela servira à tout le monde.

Le coaching, à quoi ça sert ?

Mouvement et complexité

Dans le monde complexe et en mouvement dans lequel nous vivons : tout change ! Les avancées technologiques donnent la sensation que la cadence du changement s’accélère. Comment trouver/garder ses propres repères dans une pareille agitation ?

Dans notre contexte économique (régional, national, européen, mondial) tout porte à croire qu’il faille sans cesse s’adapter pour ne pas disparaître.
Dans le contexte social et légal par exemple, les contraintes à gérer évoluent en permanence, et dans le contexte humain (mentalités, comportements…), l’esprit est extrêmement mouvant. (zapping, geek, croyances en différentes générations -ancienne, Y et Z, …) Comment ne pas s’affoler et ne pas céder sous ce qu’on pense être le poids des enjeux ?

 « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement »

Le coaching pour s’adapter au changement et progresser

Le coaching est une démarche qui permet à un manager, un professionnel, un sportif, d’améliorer ses performances individuelles à partir de la situation concrète dans laquelle il se trouve. Il découvre des moyens de s’adapter au changement sans en subir la pression tout en élargissant ses domaines de compétence et développant ses savoir-faire et savoir-être.

 Vos bénéfices directs et rapides si vous choisissez de vous faire accompagner personnellement :

  • prendre du recul sur votre situation, vous poser les bonnes questions, vous entraîner à faire différemment, améliorer votre capacité à résoudre des conflits, mieux communiquer, intégrer efficacement un nouveau poste ou une nouvelle équipe, franchir une étape décisive.

La prestation de coaching vous permettra aussi de …

… vous recentrer, (re)trouver du sens et de l’intérêt à vos actions,  vous (re)motiver, vous sentir plus libre d’agir, plus sûr, plus créatif…

« Reculez d’un pas et tout s’élargira spontanément »

Le coaching répond à un besoin
 Le coaching est pertinent parce qu’il répond à un besoin clairement exprimé : le besoin d’être  accompagné pendant les phases de transitions ou  les situations à fort enjeu.
Ainsi, d’après une étude du Syndicat Syntec des conseils en évolution professionnelle réalisée dès 2004, 67% des personnes interrogées auraient souhaité qu’on leur propose un coaching, en particulier :
  • lors d’une prise de fonction ou changement de poste (18% et 14%)
  • lorsque leurs responsabilités se sont élargies (15%)
  • dans un contexte d’enjeu fort (12%)

« Il n’est de vent favorable qu’à celui qui sait où il va »

Le coaching facteur de réussite et d’efficacité

Le coaching facilite l’adaptation réactionnelle au changement. Pour ceux qui veulent aller plus loin, le coaching est une démarche de réussite qui vise l’efficacité. Cette action délibérée permet aux équipes d’être plus performantes et épanouies et aux entreprises de bénéficier d’une longueur d’avance en terme de  réactivité – innovation – créativité

tiralarc
« C’est par le bien-faire que se crée le bien-être »

Notre conseil : n’attendez pas que la pression monte pour vous faire accompagner. Qu’on vous la mette ou que vous vous la mettiez tout seul, la pression va vous priver d’accéder à tout votre potentiel.
Profitez de ce bras de levier pour atteindre vos objectifs concrets.

Si vous hésitez encore, dites -nous ce qui vous retient, quelles questions vous vous posez, laissez-nous un commentaire ! Nous essaierons de vous répondre au mieux de votre intérêt. Et si vous avez eu recours au coaching, faites-nous part de votre expérience, cela servira à tout le monde. (allez-y le lien est en haut de page)

A qui s’adresse le coaching ?

Des leviers de performance dans le mental

L’importance du mental dans la pratique sportive a été décrite par Timothy Gallwey dans son bestseller de 1974 « the Inner Game of Tennis ».
Il y révélait la présence de leviers de performance dans le mental du joueur.

« Soulever le monde c’est possible, il suffit de trouver le bon point d’appui. »

De nouvelles techniques d’entraînement tenant compte de cette dimension intérieure du joueur se mirent en place (en occident) à partir de cette époque.

Le coach légitime chez les sportifs

Aujourd’hui, il paraît légitime qu’un sportif de haut niveau bénéficie d’un accompagnement personnalisé à plusieurs facettes pour l’aider à améliorer ses performances :

  • la dimension physique et technique avec un entraîneur
  • les dimensions mentale et émotionnelle avec un coach (parfois qualifié de préparateur mental.)
Entreprise… et… compétition…

La recherche de la performance est omniprésente dans le domaine de l’entreprise. Or les cadres, et à fortiori les dirigeants, ont une carrière beaucoup plus longue que celle des sportifs et un quotidien qui peut s’apparenter à  une compétition permanente.

Prendre des décisions, assumer seul d’importantes responsabilités, réagir vite, intégrer des paramètres multiples, gérer son stress, fédérer ses équipes, soutenir son effort sont applicables aussi bien au monde de l’entreprise qu’à celui du sport…

Managers, êtes-vous préparés à performer dans la durée?

Se faire coacher en entreprise : aveu de faiblesse ?
Pourtant contrairement au monde du sport, s’adjoindre les services d’un coach serait presque un aveu de faiblesse pour certains dirigeants d’entreprise.

Certains managers qui se voient proposer un coaching par leur hiérarchie se demandent parfois s’ils doivent prendre cela comme une notification d’incompétence … ou … un ultimatum avant licenciement…?

La recherche de performances en s’entourant des personnes compétentes …
Un dirigeant va trouver légitime de s’entourer des compétences de collaborateurs tels que DAF, DRH, Directeur du marketing, Directeur des ventes, Comptable et expert comptable, Dir Com, R&D etc…
Qu’en est-il des collaborateurs aptes à faciliter la résolution de problématiques :

– au niveau personnel : gérer son stress, relâcher ses tensions, clarifier ses enjeux personnels, redonner du sens à ses actions à l’heure où le travail et l’entreprise occupent une place prépondérante dans la quête de repères individuels avec l’affaiblissement des systèmes religieux, idéologiques et familiaux…

– au niveau relationnel pour : améliorer sa communication interpersonnelle, découvrir de nouveaux modes de fonctionnement collectifs, manager une équipe…

– au niveau organisationnel pour décrypter et faire évoluer structures, grilles d’analyses, valeurs, mode d’exercice du pouvoir, logiques d’action, flux d’information, modes de communication…

– dans les situations complexes pour prendre du recul, identifier les enjeux et éviter les fausses pistes, percevoir les opportunités de changement, gérer l’intégration de l’innovation … ?

… Pourquoi se priver de l’expertise ?

Le coaching s’adresse à ceux qui veulent… se donner toutes les chances de progresser

Certes l’expertise des coachs est variable, une mission de coaching ou un coach ne fait pas l’autre et c’est une des raisons pour laquelle fleurissent fédérations et certifications.
Toutefois, la pertinence de s’adjoindre cette expertise est de plus en plus reconnue, ce que confirme l’augmentation de la demande et l’expansion du marché du coaching.

Ainsi, le coaching s’adresse à tous ceux, individus, équipe ou organisation, qui décident de miser sur le développement et l’expression de leur potentiel.

 Parce qu’ils se veulent responsables et acteurs de leur évolution, de plus en plus de dirigeants, managers d’équipes, sportifs, personnes exerçant une profession libérale ou ayant des responsabilités politiques et sociales dans différents secteur perçoivent l’intérêt du coaching et y ont recours. N’est-ce pas tout simplement une façon de se donner les moyens de progresser durablement individuellement et collectivement ?

Développer ses compétences… un investissement en or  ! En construisant le développement par anticipation au lieu de réagir ponctuellement et à posteriori à des états de crise, chaque individu gagne à s’octroyer les services d’un coach. Avoir ponctuellement un coach à ses côtés devient une façon de penser à son développement professionnel comme un investissement et non comme un coût. Alors, vous aussi, êtes-vous prêt ? …

à bénéficier de l’expertise d’un coach centré sur vous, vos objectifs, vos besoins spécifiques et conscient de votre contexte ?

Si vous hésitez encore, dites -nous ce qui vous retient, quelles questions vous vous posez, laissez-nous un commentaire ci-dessous ! Nous essaierons de vous répondre au mieux de votre intérêt. Et si vous avez eu recours au coaching, faites-nous part de votre expérience, cela servira à tout le monde.