A qui s’adresse le coaching ?

Des leviers de performance dans le mental

L’importance du mental dans la pratique sportive a été décrite par Timothy Gallwey dans son bestseller de 1974 « the Inner Game of Tennis ».
Il y révélait la présence de leviers de performance dans le mental du joueur.

« Soulever le monde c’est possible, il suffit de trouver le bon point d’appui. »

De nouvelles techniques d’entraînement tenant compte de cette dimension intérieure du sportif se mirent en place (en occident) à partir de cette époque.

Le coach légitime chez les sportifs

Aujourd’hui, il paraît légitime qu’un sportif de haut niveau bénéficie d’un accompagnement personnalisé à plusieurs facettes pour l’aider à améliorer ses performances :

  • la dimension physique et technique avec un entraîneur
  • les dimensions mentale et émotionnelle avec un coach (parfois qualifié de préparateur mental.)
Entreprise… et… compétition…

La recherche de la performance est omniprésente dans le domaine de l’entreprise. Or les cadres, et à fortiori les dirigeants, ont une carrière beaucoup plus longue que celle des sportifs et un quotidien qui peut s’apparenter à une compétition permanente.

Prendre des décisions, assumer seul d’importantes responsabilités, réagir vite, intégrer des paramètres multiples, gérer son stress, fédérer ses équipes, soutenir son effort sont applicables aussi bien au monde de l’entreprise qu’à celui du sport…

Managers, êtes-vous préparés à performer dans la durée?

Se faire coacher en entreprise : aveu de faiblesse ?
Pourtant contrairement au monde du sport, s’adjoindre les services d’un coach serait presque un aveu de faiblesse pour certains dirigeants d’entreprise.

Certains managers qui se voient proposer un coaching par leur hiérarchie se demandent parfois s’ils doivent prendre cela comme une notification d’incompétence … ou … un ultimatum avant licenciement…?

La recherche de performances en s’entourant des personnes compétentes …
Un dirigeant va trouver légitime de s’entourer des compétences de collaborateurs tels que DAF, DRH, Directeur du marketing, Directeur des ventes, Comptable et expert comptable, Dir Com, R&D etc…
Qu’en est-il des collaborateurs aptes à faciliter la résolution de problématiques :

– au niveau personnel : gérer son stress, relâcher ses tensions, clarifier ses enjeux personnels, redonner du sens à ses actions à l’heure où le travail et l’entreprise occupent une place prépondérante dans la quête de repères individuels avec l’affaiblissement des systèmes religieux, idéologiques et familiaux…

– au niveau relationnel pour : améliorer sa communication interpersonnelle, découvrir de nouveaux modes de fonctionnement collectifs, manager une équipe…

– au niveau organisationnel pour décrypter et faire évoluer structures, grilles d’analyses, valeurs, mode d’exercice du pouvoir, logiques d’action, flux d’information, modes de communication…

– dans les situations complexes pour prendre du recul, identifier les enjeux et éviter les fausses pistes, percevoir les opportunités de changement, gérer l’intégration de l’innovation … ?

… Pourquoi se priver de l’expertise ?

Le coaching s’adresse à ceux qui veulent… se donner toutes les chances de progresser

Certes l’expertise des coachs est variable, une mission de coaching ou un coach ne fait pas l’autre et c’est une des raisons pour laquelle fleurissent fédérations et certifications.
Toutefois, la pertinence de s’adjoindre cette expertise est de plus en plus reconnue, ce que confirme l’augmentation de la demande et l’expansion du marché du coaching.

Ainsi, le coaching s’adresse à tous ceux, individus, équipe ou organisation, qui décident de miser sur le développement et l’expression de leur potentiel.

Parce qu’ils se veulent responsables et acteurs de leur évolution, de plus en plus de dirigeants, managers d’équipes, sportifs, personnes exerçant une profession libérale ou ayant des responsabilités politiques et sociales dans différents secteur perçoivent l’intérêt du coaching et y ont recours. N’est-ce pas tout simplement une façon de se donner les moyens de progresser durablement individuellement et collectivement ?

Développer ses compétences… un investissement en or ! En construisant le développement par anticipation au lieu de réagir ponctuellement et à posteriori à des états de crise, chaque individu gagne à s’octroyer les services d’un coach. Avoir ponctuellement un coach à ses côtés devient une façon de penser à son développement professionnel comme un investissement et non comme un coût. Alors, vous aussi, êtes-vous prêt ? …

à bénéficier de l’expertise d’un coach centré sur vous, vos objectifs, vos besoins spécifiques et conscient de votre contexte ?

Si vous hésitez encore, dites -nous ce qui vous retient, quelles questions vous vous posez, laissez-nous un commentaire ci-dessous ! Nous essaierons de vous répondre au mieux de votre intérêt. Et si vous avez eu recours au coaching, faites-nous part de votre expérience, cela servira à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *